Thursday, March 11, 2010

apollinaire

MAIS C’EST QUI, APOLLINAIRE ?
A :
Mais enfin, c’est qui, Guillaume Apollinaire ?
Quelle ignorance que ne le connaitre guère ?

B :
J’ai entendu parler que c’est un écrivain
Qui met en valeur l’avion et le train
A :
Mais non! Un poète, pas un écrivain
Un peintre, un artiste, mais jamais écrivain

Ce style classique, qu’on fait sa devise
N’est pour lui, qu’une grande méprise

Le vieux sujet de poésie- l’amour
La peine, et la souffrance de l’amour

La mort, la Méduse, l’écoulement du temps
On en a beaucoup parlé depuis bien longtemps

La femme qui est la donneuse de mort
Il en parle lais en changeant le ressort

Ce n’est plus de lyrisme, d’allégorie, de ballade
Ses poèmes ont pour intention, nous rendre malade

Mais ne vous trompez pas- ce n’est pas son but
«Je m’émerveille » se dit-il comme il débute

C’est lui qui imagine toujours l’imaginable
De jongler avec des mots, il en est capable

La Tour pour lui, se transforme en bergère
Il parle du quotidien d’une façon légère

C’est lui qui ose s’adresser au grand Pope
En causant de la religion en Europe

Et quand l’attend le plus moins le lecteur
Il mentionne le record de Christ en hauteur

C’est lui le peintre dont je vous ai parlé
Plus de peinture avec des mots, ça c’est passé

Il y ajoute une dimension assez littérale
En faisant un calligramme- dessin verbal

C’est lui, le cubiste comme ses amis peintres
Il exclame « Moi aussi, je suis peintre»

Ce cubiste juxtapose bien nombre de choses
Le beau, il le mêle avec le morose

C’est lui qui compare les yeux de son amour
Avec les colchiques, un venenum dur

Ses ongles sont les beaux pétales de rose
Mais quelle image! La terre jonchée de ces roses ?

C’est lui qui mêle tout- le passé, le futur
Et aussi le présent, nous y propose un tour

Autour de ville, du ciel, de l’enfer, du monde
Invitant aussi les personnages d’autres mondes

En jouant le double de ‘tu’ et de ‘moi’
Il laisse le lecteur en un petit désarroi

Mais une fois entrée dans son monde de malaise
Qui a plus l’envie d’être à l’aise ?

-Niralee

2 comments:

  1. wow!!!!!!
    tu as fais beaucoup de peine,
    pour ecrire ce poeme,
    maintenant tout le monde connait qui est ce grand ecrivain,
    celui qui met en valeur l'avion et le train.
    un auteur d'ALCOOLS,
    qui mene une foule.

    ReplyDelete
  2. l'appréciation d'un poème
    en forme d'un poème
    qu'est-ce que nous faisons?
    est-ce à "khoobsurat" que nous jouons?
    crois qu'il faut toujours y jouer
    faut faire tout pour s'ameliorer!

    ReplyDelete